Subscribe

Un voyage constructif pour des lycéens de la FASNY

Un groupe de lycéens  de la French American School of New York va se rendre, en octobre, au Nicaragua, dans le cadre d’un voyage humanitaire. Ces jeunes volontaires participeront à la construction de deux maisons, un projet encadré par l’association Bridges to Community. En attendant, la collecte de fonds continue.

Anne Wassen, professeur d’espagnol à la French American School of New Yok (Fasny) depuis quatre ans, est au cœur du projet humanitaire qui va emmener en Amérique centrale 21 élèves de l’école.  Elle a découvert le Nicaragua l’an dernier lorsqu’elle est partie en famille avec un groupe d’Américains construire une maison dans une zone rurale au-dessus de Managua, avec l’organisation Bridges to Community. « Une expérience qui nous a vraiment pris aux tripes », explique-t-elle. Elle souligne notamment l’impact du voyage sur sa fille adolescente, Laure, qui voyageait pour la première fois dans un pays du Tiers-Monde. « Laure l’a vécu du haut de ses 15 ans. Elle a été très sensible au fait que les gens vivant dans des conditions précaires pouvaient mener une existence normale, en particulier les enfants. » 
À son retour, Anne Wassen  a décidé d’explorer les possibilités pour la Fasny de monter un projet  humanitaire avec cette même ONG dont elle avait pu observer le fonctionnement de l’intérieur. L’objectif : construire une maison en dur pour une famille choisie par les représentants locaux d’un village du Nicaragua. Un projet qui, espère l’équipe éducative, permettra aussi de développer chez les élèves le goût du Community Service si important aux États-Unis.

Au départ, 15 lycéens de la seconde à la terminale  devaient être sélectionnés pour ce voyage mais « après avoir lu leurs lettres de motivation et les avoir reçus en entretien, on s’est dit qu’on ne  pouvait laisser personne de côté… », explique Anne Wassen. Vingt et un élèves encadrés par quatre chaperons seront donc de l’aventure. « Ce qui a motivé les enfants et touché leurs parents, c’est le fait de pouvoir aider concrètement une famille dans un cadre de développement durable »,  souligne l’enseignante. Cette famille s’engage d’ailleurs à reverser un peu plus de la valeur de la maison à la communauté pour pouvoir créer des fonds dédiés à d’autres projets comme une coopérative de couture ou de récolte de fruits… »

Et puisque le groupe est nombreux,  ce n’est plus une mais deux maisons qui seront bâties. Ce qui veut dire aussi lever deux fois plus de fonds, à savoir 7000 dollars. Au début de l’été, alors que l’école fermait ses portes, la cagnotte s’élevait à un peu plus de 2900 dollars, aujourd’hui elle atteint 3 592 dollars. « Les élèves se sont rendu compte que demander de l’argent, ce n’était pas si évident que ça et qu’il fallait apprendre à essuyer des refus sans se décourager », constate Anne Wassen. À la rentrée, le groupe fera le point sur la collecte d’argent et les actions à mener un mois et demi avant le départ. Les jeunes volontaires devront aussi approfondir leurs connaissances sur le Nicaragua avant d’embarquer pour leur destination pendant les vacances de la Toussaint.

Sur place les attendront les sacs de ciment, les parpaings, les pelles et les brouettes. Les fondations seront  déjà coulées mais tout restera à faire, avec l’aide de maçons du village. Les maisons sont simples, quatre murs, deux portes, deux fenêtres, mais construites pour résister aux chocs sismiques. Pas de Iphone, Ipod ou Ipad. « On n’est pas là pour s’isoler mais au contraire pour créer des liens avec la  communauté », précise le professeur d’espagnol qui, au-delà de  cette aventure humaine,  se réjouit visiblement  à l’ idée de voir les élèves plongés dans un bain linguistique complet pendant une semaine.

 

Infos pratiques :

Pour contribuer à la levée de fonds en dollars ou en euros : www.firstgiving.com/fasny

Pour en savoir plus sur Bridges for Community : www.bridgestocommunity.org

www.fasny.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related