Subscribe

Une école bilingue et écolo à Los Angeles

Depuis la rentrée de septembre, une nouvelle école est prête à accueillir les élèves de maternelle en immersion à Los Angeles. En plus d’offrir un programme bilingue, la Phoenix Global Green School est aussi un établissement vert.

Céline Chouteau a été documentaliste au Lycée Français de Los Angeles, en Californie, pendant six ans jusqu’à l’été dernier, quand elle décide de lancer sa propre école. Vivement concernée par les questions de développement durable depuis longtemps, elle en a fait sa priorité au Lycée Français et a mis sur pied de nombreux projets pédagogiques. Après avoir constitué un fonds de livres en français sur l’environnement, le tri des déchets, etc., Céline Chouteau a également réalisé un court documentaire avec les élèves, sur le lien entre le cinéma et l’environnement. Elle a même fait venir au CDI du Lycée Français une exposition des photos de Yann Arthus-Bertrand, en tournée internationale. “Il y a encore beaucoup de travail à faire au niveau des écoles”, estime la documentaliste, qui souhaite inculquer aux enfants des principes écologiques dès le plus jeune âge.

C’est de là que vient son envie de monter un établissement entièrement vert. “J’y pensais depuis plus de cinq ans”, raconte la Française. “Cet été j’ai pris des cours à UCLA (University of California, Los Angeles, ndlr) pour pouvoir enseigner aux maternelles, ainsi qu’un cours pour être directrice”, se projette la fondatrice de la Phoenix Global Green School, qui est titulaire d’une carte verte depuis 2011 grâce à la loterie annuelle du programme diversité.

120m2 et un grand jardin

La Parisienne d’origine a loué une grande maison à la limite de South Pasadena et Los Angeles, avec pour objectif de la rendre verte. Outre l’installation de panneaux solaires et d’une isolation parfaite, Céline a équipé cette maison de 120m2, avec du mobilier de récupération, en bois pour la plupart. Maintenant, les enfants aussi vont pouvoir contribuer au projet, le but ultime était que la maison soit autosuffisante. Le grand jardin accueillera un potager et servira de terrain de découverte des plantes, des insectes, des animaux. La véranda a été aménagée en atelier d’art et de sciences.

L’enseignante a prévu de faire le marché quotidiennement pour offrir une alimentation bio à ses élèves, avec des produits locaux. Elle mise par ailleurs sur le fait que les parents fassent du covoiturage pour déposer les enfants chaque matin.

“Il y a quelques années j’ai pris conscience que les Etats-Unis sont surconsommateurs. Il faut que ça change !”, s’insurge Céline Chouteau, passionnée par le sujet et toujours prête à lancer de nouveaux projets. Son objectif est de constituer une classe de six élèves. Trois sont déjà inscrits, pour un montant de $3000 à $13 000 selon le programme.

Américains ou internationaux, ces enfants seront plongés dans un cadre francophone à la Phoenix Global Green School. Et Céline Chouteau, qui n’est pas au bout de ses ambitions, envisage à plus long terme d’en faire “une école multilingue, avec la découverte du mandarin et de l’espagnol, et peut-être d’autres maisons à rénover dans un esprit écologique.”

Plus de renseignements sur la page Facebook de l’école ou en écrivant un mail à contact@phenixglobalgreenschool.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related