Subscribe

Une Française aide à convertir San Francisco à l’énergie solaire

En Californie, l’énergie solaire a la cote, et les panneaux solaires fleurissent dans la Baie. À San Francisco, la Française Sylvia Ventura participe à cette dynamique. Avec son blog, elle incite depuis plus de 6 mois les habitants de la ville à n’utiliser que la force du soleil pour approvisionner leurs foyers en électricité.

Sylvia Ventura, une jeune Française installée dans la Bay Area est formelle: l’énergie solaire permet de préserver l’environnement tout en ménageant son porte-monnaie. Conquise par ses panneaux solaires fraîchement installés sur le toit de sa maison, elle est résolue, à l’aide de son blog “One block off the grid“, à convaincre un maximum de personnes de suivre son exemple.

Tout a commencé il y a un an et demi, lorsque la jeune femme, spécialisée en biotechnologie, et son mari, ont décidé de convertir leur foyer à l’énergie solaire. “Nous nous sommes aperçus que très peu d’informations étaient disponibles sur ce dispositif, et que cela permettait aux fabricants de fixer les prix arbitrairement“, se souvient-elle. “Notre première étape a été de créer un site Internet, Solar4sf.org, qui est une base de données sur l’énergie solaire“. Le couple a mis à disposition des internautes tous les conseils nécessaires pour changer le système d’alimentation en électricité d’un foyer. Le concept des panneaux solaires plait aux San Franciscains et le site accueille un grand nombre de visiteurs.

Encouragée par cet accueil, Sylvia Ventura a décidé de se consacrer exclusivement à l’expansion de l’énergie solaire. Lancé fin juin 2008, son blog offre la possibilité d’obtenir des prix sur les installations de panneaux solaires. “Le but est de convaincre un maximum de personnes, puis d’aller démarcher les fabricants et installateurs pour obtenir des prix de gros”, explique Sylvia. “Ces économies d’échelle permettent de réduire de 20 à 30% le prix d’une installation réputée coûteuse”.

La bloggueuse accomplit d’autres tâches. “Je suis également en contact avec deux banques, de manière à obtenir des prêts intéressants”, ajoute-t-elle. Enfin, Washington aide financièrement les foyers désireux de se convertir à l’énergie solaire. “Le gouvernement américain veut favoriser le passage aux énergies renouvelables”, explique Sylvia Ventura. “Des aides sont attribuées par la ville de San Francisco, l’Etat de Californie, mais également les autorités fédérales“, précise-t-elle. Les coups de pouce de la Française ne manquent pas d’efficacité: “Alors que le prix moyen d’une installation se situe entre 30 000 et 40 000 dollars, nous arrivons à réduire la facture à 15 000 dollars environ”, annonce-t-elle avec enthousiasme. “D’autres actions complètent le blog. Nous menons une guerilla marketing dans la ville. Des volontaires distribuent des prospectus, mettent des banderoles à leurs fenêtres“. 

Une technique aussi écologique qu’économe financièrement. “Les panneaux solaires permettent de fournir de l’électricité pour toute une maison”, affirme la jeune femme. “Contrairement à ce nous pouvons croire, San Francisco bénéficie d’un nombre élevé de journées ensoleillées”. En effet, le soleil n’est pas stoppé par le célèbre brouillard de “SF”. “Seuls les nuages hauts et la végétation dense peuvent être un frein à la production de l’énergie solaire“, ajoute Sylvia Ventura. “Cette électricité, 100% naturelle, ne pollue absolument pas, contrairement à celle d’origine nucléaire“. Cependant, les foyers équipés doivent rester branchés au réseau électrique de la ville. “Certains États n’autorisent pas à en être déconnecté”, déplore-t-elle. “De plus, il faut disposer d’une alimentation durant la nuit, lorsqu’il n’y a pas de soleil“. Cela n’est pas un problème, car durant la journée, les foyers produisent plus d’électricité que ce que la famille consomme. “La compagnie d’électricité paye cet excédent au foyer, la production et la dépense d’énergie s’équilibrent et les particuliers n’ont plus de frais d’électricité“.

“One Block off the Grid” ne se contente pas de convertir San Francisco. “Nous sommes actifs dans dix autres villes, comme Washington, San Diego, Portland ou encore Denver”, énumère Sylvia Ventura. “Nous avons identifié des ‘champions’ dans chaque ville, des volontaires qui sont de vrais locomotives de l’initiative sur place”. Pour cela, ils participent au nom du blog à des meetings organisés avec des associations écologiques locales.


Sylvia Ventura n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin: “Si notre initiative sur le territoire américain continue à attirer et satisfaire toujours plus de foyers, pourquoi pas lancer un pilote en France!“.

Le blog de Sylvia Ventura :
www.1bog.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related