Exposition

Vogue Paris, une aventure franco-américaine

Né aux Etats-Unis, le magazine Vogue lançait en 1920 son édition française : Vogue Paris, un titre de référence, souvent surnommé « la bible de la mode », qui fête aujourd’hui son centième anniversaire avec une exposition au palais Galliera à Paris.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Guy Bourdin, « Bulletin beauté spécial jeunes : Rush sur le rouge », Vogue Paris, mai 1970 © The Guy Bourdin Estate 2021, courtesy of Louise Alexander Gallery

A part l’Occupation, rien n’a jamais empêché la parution de Vogue Paris. Chaque mois depuis juin 1920, le magazine propriété du groupe américain Condé Nast fait et défait les tendances, sublimées par un escadron d’artistes, illustrateurs, stylistes et visionnaires. Si le titre a fixé dans l’imaginaire collectif une certaine idée de la mode française et de la figure de la Parisienne, c’est notamment grâce à un effort de coopération internationale.

Vogue Paris fait son apparition onze ans après l’acquisition de Vogue, alors une gazette mondaine hebdomadaire, par l’avocat et éditeur américain Condé Montrose Nast (il lancera également une version anglaise en 1916). Les débuts du magazine, que l’on surnomme affectueusement « Frog », une contraction de « French » et « Vogue », sont marqués par les échanges transatlantiques. Edna Woolman Chase, rédactrice en chef de l’édition américaine, rend régulièrement visite à ses homologues français et participe du foisonnement créatif du magazine. Dans les années 1920, l’Américain Main Rousseau Bocher prend la tête de la rédaction parisienne, avant de lancer sa propre maison de couture. Soixante ans plus tard, Joan Juliet Buck – la première et, à ce jour, la seule Américaine à avoir piloté le magazine français – poursuivra cette tradition d’échanges.

René Gruau, tailleur Lanvin-Castillo, robe Revillon, Vogue Paris, mars 1957. © Société Réné Gruau
David Bailey, Catherine Deneuve, Vogue Paris, mai 1966. © David Bailey
vogue-paris-mario-sorrenti-Paris-mon-amour-2012
Mario Sorrenti, « Paris mon amour », Vogue Paris, août 2012. © Mario Sorrenti/Paris Musées, Palais Galliera

Numéro après numéro, Vogue Paris s’impose comme une référence en termes d’élégance et de style. Un véritable objet d’art. Sur ses pages de papier glacé, les lectrices (et les lecteurs !) découvrent chaque mois les illustrations de Tom Keogh et René Gruau, les photographies d’Henry Clarke, Lee Miller, Horst P. Horst, Guy Bourdin, Erwin Blumenfeld, Irving Penn, Helmut Newton, Peter Lindbergh, David LaChapelle, Jean-Baptiste Mondino ou Mario Testino, qui bousculent les codes esthétiques de la mode. Cet univers graphique en constante évolution continue de faire la renommée du magazine.

En cent ans et 1 007 couvertures, Vogue Paris – le plus ancien magazine de mode français toujours en activité – a su se démarquer par son audace et son répertoire d’artistes. Une recette qui a fait de ces quelques pages savamment reliées un ouvrage historique digne d’une exposition à ne pas manquer cette saison.


Vogue Paris 1920-2020
Du 2 octobre 2020 au 30 janvier 2022
Musée de la Mode de la Ville de Paris

couv-cover-france-amerique-magazine-decembre-december-2021-pop-up

Le meilleur de la culture française

Publié dans un format bilingue, en français et en anglais, le magazine France-Amérique s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la culture française et à l’amitié franco-américaine.

Déjà abonné ? Se connecter