Subscribe

Voyageurs étrangers aux États-Unis : gare à l’arnaque

Esta.us, un site Internet, tente de profiter de la nouvelle loi américaine demandant à tous les voyageurs se rendant aux États-Unis de s’inscrire sur une base de données gouvernementale 72 heures avant leur départ. Le site fait payer ses services 49,25 dollars alors que la procédure officielle est gratuite. Enquête.

Marie C. se rend régulièrement aux Etats-Unis. Elle savait que, depuis le début de cette année, elle devait demander une autorisation par Internet au moins 3 jours avant son départ pour  pénétrer sur le territoire américain. Obligatoire depuis le 12 janvier dernier, l’inscription sur la base de données ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est gratuite pour tous les voyageurs, comme le rappelle une porte-parole des gardes-frontières américains.

Marie C. ne le savait pas. Quand elle a fait une recherche rapide sur Internet et tapé ESTA sur google.com, le site esta.us est arrivé en tête de liste. Avec son aspect officiel, son adresse Internet aux États-Unis et son logo certes grossier (avec un drapeau américain, un aigle et la statue de la Liberté) mais crédible, esta.us est conçu pour abuser les voyageurs qui ne sont pas familiers avec l’administration américaine.

Pour 49,25 dollars, esta.us vend le téléchargement d’un guide censé aider les Internautes à remplir leur demande d’entrée sur le territoire américain. Le texte de présentation étant en anglais et les nuances très subtiles entre ce que propose le site et la démarche à effectuer auprès des autorités américaines, le « piège à touristes » est efficace. Ce d’autant plus qu’esta.us propose également pour 249,25 dollars un service de demande d’autorisation express et promet une réponse dans les 4 à 7 jours. Seul hic : la procédure officielle sur le site du  gouvernement américain ne prend qu’une dizaine de minutes

Marie C. s’est fait avoir. Sur le fond, esta.us – un site qui se décrit comme un fournisseur de service indépendant pour l’autorisation de voyager aux États-Unis – ne fait rien d’illégal. Il est précisé en petits caractères en bas de la page de téléchargement des guides qu’esta.us n’est pas une agence gouvernementale américaine.

Esta.us entre en revanche dans l’illégalité quand son propriétaire enregistre le site Internet avec des données erronées. France-Amérique a découvert que le numéro de téléphone de référence pour esta.us, indiqué sur les documents administratifs, est un numéro de la région de Philadelphie qui n’est pas en service. Les bureaux d’Esta.us sont censés être au 2000 Market Street à Philadelphie. À cette adresse, au coeur de la capitale de la Pennsylvanie, on retrouve une tour abritant 30 sociétés, mais pas esta.us. La gardienne de l’immeuble qui indique être en poste depuis 11 ans, dit n’avoir jamais entendu parler de cette compagnie.

Sur le site esta.us, aucun numéro de téléphone n’est disponible. L’Internaute souhaitant contacter le webmaster du site est invité à remplir un formulaire électronique ou à envoyer un fax à un numéro enregistré à San Jose, en Californie, soit à des milliers de kilomètres de Philadelphie. Pour rester invisible, l’équipe d’esta.us a fait appel à Wild West Domains, une société basée en Arizona, spécialisée dans la vente de services sur le web et la gestion de sites Internet. C’est Wild West Domains qui a enregistré esta.us avec les données transmises par son client. Contactée, la société affirme que seule une procédure judiciaire peut la forcer à révéler l’identité de son client.

Marie C. a aussitôt annulé sa commande par email.  Elle a reçu une réponse lui assurant que ce serait fait, mais lui demandant de détruire le guide et sa correspondance électronique avec esta.us. Depuis, elle attend.

Infos pratiques

Pour accéder au véritable site gouvernemental: https://esta.cbp.dhs.gov

  • Je viens de me faire avoir par je pense par le meme site. Le probleme est maintenant qu’ils ont tout de moi.. :numero de passeport, de carte de credit, nom de mes parent, date de naissance ext…. En gros ils peuvent creer un deuxieme moi… Qu’ est ce que je peux faire contre ca? Qui je dois aller voir pour porter plainte?.. Je suis un Francais qui vit au à Vancouver au Canada..

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *