Albertine Diaries

American Museums, a “Sounding Board” for Contemporary Issues

Every month, France-Amérique talks to a resident at Villa Albertine, the cultural institution launched by the French Ministry for Europe and Foreign Affairs, which offers an annual program of 60 artistic and cultural residencies in the United States. The July issue featured Annabelle Ténèze, director of Les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie, a modern and contemporary art museum in Toulouse. Over a two-week period, she visited some thirty museums, community centers, and other cultural institutions with one question in mind: How do American museums work with their community to comment on major contemporary issues? And how can their methods be adopted in France?
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
The National Museum of African American History and Culture, opened in 2016 in Washington D.C. © Alan Karchmer

A Washington D.C., l’exposition Reckoning du National Museum of African American History and Culture souligne combien les artistes noirs ont tout au long de l’histoire fait écho aux protestations et à la résilience de leur communauté. On y découvre un portrait de Breonna Taylor, tuée par la police en 2020, peint par Amy Sherald, connue notamment pour son portrait officiel de Michelle Obama. Au lieu d’un texte explicatif, les conservateurs ont invité la mère de la jeune femme à raconter son histoire sur les murs.

Partout dans le monde, et aux Etats-Unis particulièrement, les musées sont devenus la caisse de résonance des grands enjeux contemporains : Black Lives Matter, Covid-19, #MeToo, droits des LGBTQIA+, bouleversements climatiques… Dans une société en transformation, les institutions culturelles redéfinissent leurs missions historiques, artistiques et éducatives. Elles questionnent leur rôle, leur modèle, l’histoire de leurs collections, leur langage et réfléchissent à la diversité de leur public et à celle de leurs employés.

annabelle-teneze-musee-museum-abattoirs-frac-cccitanie-toulouse-villa-albertine
Annabelle Ténéze. © Boris Conte

Inclusion, engagement et community outreach sont les maîtres-mots de ce mouvement national. Ils fleurissent dans les communiqués, les organigrammes et les plans stratégiques. Comment étendre le public habituel des musées ? Comment répondre aux besoins des différentes communautés et de ceux qui ne fréquentent pas nécessairement les musées ? Comment devenir acteur du changement ?

Aux côtés des conservateurs, historiens et autres spécialistes, les institutions s’entourent d’advisory groups venus de la société civile, plus divers dans leurs origines et leurs métiers. Aux traditionnelles études de satisfaction lancées en aval des expositions s’ajoutent des discussions en amont, afin de créer des liens de confiance avec chacun et chacune dans sa différence. Les institutions s’interrogent pour ne pas reproduire, sous couvert de bonnes intentions, les discriminations dénoncées dans leurs salles d’exposition.

Les artistes, par leur capacité à raconter les vides de l’histoire, jouent un rôle crucial dans ce processus de justice sociale. Les œuvres contemporaines proposent de nouveaux contrepoints, y compris dans les départements historiques des musées des beaux-arts. Les artistes eux-mêmes sont souvent à l’initiative de projets, comme Theaster Gates, qui a créé la Rebuild Foundation à Chicago, ou l’artiste et architecte Amanda Williams, qui participera à la création du futur Obama Presidential Center.

Dans la même ville, le Field Museum a achevé en mai la rénovation de sa galerie consacrée aux Natifs américains : les artistes, danseurs et musiciens autochtones mènent désormais le récit muséal. Le partage et le dialogue des voix tente aussi de s’instaurer à Détroit, où l’artiste Sonya Clark et le Cranbrook Art Museum sont à l’origine du Healing Memorial, une installation en hommage aux victimes de la pandémie réalisée collectivement avec les habitants. Une œuvre présentée l’été dernier dans un bâtiment public du centre-ville, en dehors de tout musée. Aujourd’hui plus que jamais, les institutions culturelles veulent ouvrir grand leurs portes et prendre leur place dans l’espace public.

 

Article publié dans le numéro de juillet 2022 de France-Amérique. S’abonner au magazine.

couv-cover-france-amerique-magazine-septembre-september-2022-pop-up

The best of French culture

Published in a bilingual format, France-Amérique Magazine is intended for anyone interested in French culture and Franco-American friendship.

Already a subscriber?