Subscribe

Arnaud Montebourg va donner des cours de macroéconomie aux Etats-Unis

L’ancien ministre de l’Economie Arnaud Montebourg va donner des cours de macroéconomie à l’université américaine de Princeton, dans le New Jersey, du 16 au 26 février en tant que professeur invité, a indiqué mercredi son entourage.

L’ancien ministre se rend aux Etats-Unispour donner notamment des conférences, après avoir lui-même pris des cours d’entreprenariat pendant le mois de novembre à l’Insead, grande école de commerce basée à Fontainebleau (Seine-et-Marne). “Il va partager avec les étudiants de Princeton son expérience au sein du gouvernement français”, a expliqué son entourage.

Pendant son séjour dans cette prestigieuse université, M. Montebourg, qui s’est souvent inspiré de la politique économique américaine pour dénoncer l’austérité en Europe, donnera une conférence ouverte au public le 23 février dans laquelle il comparera la gestion de la crise des deux côtés de l’Atlantique. Sur son site internet, Princeton situe Arnaud Montebourg sur l’aile “gauche du Parti socialiste”, rappelle son engagement pour le “made in France” et son combat contre “l’austérité et l’ultra-néolibéralisme”, qui “a conduit à sa démission du gouvernement de Manuel Valls”.

Lors de cette conférence, il pourra peut-être échanger à ce sujet avec l’ancien président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui est également professeur invité de l’université américaine depuis le 1er février, indique le site internet de Princeton. En juin 2013, M. Montebourg avait accusé le président de la Commission d’être “le carburant du Front national”. Bruxelles avait répliqué le lendemain en dénonçant “le chauvinisme français”.

L’ancien ministre, qui est sorti du gouvernement le 27 août après un désaccord sur la politique économique, donnera une seconde conférence sur le thème “Finances, croissance, inégalité: est-ce que c’est soutenable?”, qui sera exclusivement réservée aux étudiants, aux chercheurs et aux professeurs de Princeton. “Les étudiants sont apparemment curieux de connaître la politique industrielle menée au gouvernement et d’en savoir plus sur le décret Alstom”, le mécanisme adopté en mai et inspiré, selon lui, des pratiques américaines pour protéger les entreprises stratégiques françaises des appétits étrangers, ont précisé les sources.

Enfin, il accordera aux étudiants et aux professeurs des entretiens individuels pour parler de son expérience en Europe. Princeton figure en tête du classement annuel des meilleures universités américaines publiques ou privées, publié par le magazine US News and World Report.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related