Subscribe

Jérôme Meary, le Français de l’ombre du soccer aux Etats-Unis

Inconnu du grand public, le Français Jérôme Meary est pourtant l’un des acteurs majeurs du développement du football aux Etats-Unis. Actif en coulisse, ce Parisien est devenu il y trois ans le responsable du recrutement pour l’Europe de la Major League Soccer (MLS) et s’occupe également de mettre en place plusieurs projets de collaboration entre la France et les Etats-Unis.

Les voyages forment la jeunesse mais peuvent aussi changer le cours d’une vie. Fraîchement diplômé d’un Master en économie et finance à l’université de la Sorbonne, Jérôme Meary, passionné de football, décide de se rendre en 2009 aux Etats-Unis pour jouer pour l’équipe de la Lander University, petite université basée en Caroline du Sud. “L’idée initiale était de voir ce qui se passait ici au niveau du football et de vivre une belle expérience humaine avant de débuter ma carrière dans le monde de la finance. Mais après quelques semaines sur le campus et sur les terrains, je me suis rendu compte qu’il y avait quelque chose à faire dans le développement de ce sport ici”, se rappelle le trentenaire parisien.

Conscient du potentiel de croissance du football par le biais du sport universitaire, il décide sans perdre de temps de monter une agence, l’Elite Athletes Agency, dans le but d’aider les universités américaines à recruter des jeunes footballeurs français en leur donnant des bourses d’études. “Il y a tellement de jeunes joueurs français qui sortent de centres de formation et qui ne trouvent pas de contrat professionnel. Par le biais de mon agence, j’aide ainsi certains de ces talents à avoir une opportunité de faire des études aux Etats-Unis et de peut être réaliser leur rêve de devenir professionnel en étant recruté par une équipe de MLS” (la ligue de football nord-américaine, ndlr), précise Meary.

Quelques mois après le lancement de son agence, le Français est contacté par plusieurs joueurs professionnels français, dont l’ancien international tricolore Ousmane Dabo et le latéral gauche Didier Domi (Paris-Saint Germain), afin de favoriser leurs transferts vers le club de New England Revolution (MLS). Le jeune entrepreneur du football gagne rapidement ses galons en tant qu’expert du soccer nord-américain et reçoit des sollicitations de plus en plus importantes. “Un jour, j’ai été contacté par Roberto Assis, le frère du grand Ronaldinho, afin d’aider son arrivée dans le championnat nord-américain. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises mais les négociations n’ont jamais abouti avec la franchise en question”, se remémore Meary. Malgré l’échec d’un accord entre la superstar brésilienne et le club américain, le Français reçoit une offre de la direction de la Major League Soccer afin de devenir le responsable du recrutement des joueurs français et de la gestion de projets de collaboration entre la ligue et les différentes fédérations européennes.

Une figure incontournable de la MLS

Devenu l’un des acteurs principaux du développement du ballon rond en Amérique du Nord, Jérôme Meary est ainsi à l’origine de l’arrivée de plusieurs joueurs français en MLS. De l’ancien capitaine de l’AC Ajaccio (D1) Jean-Baptiste Pierazzi aux San Jose Earthquakes et celle plus récente de l’ancien sochalien Damien Perquis au Toronto FC, Meary sert d’intermédiaire afin de permettre à certains joueurs tricolores de vivre une nouvelle expérience dans une ligue en plein développement. “Je suis contacté chaque saison par des dizaines de joueurs français. L’intérêt porté à la MLS est croissant et beaucoup de footballeurs souhaitent évoluer ici”, précise t-il. “L’exemple de Jean-Baptiste Pierazzi est assez représentatif de cette nouvelle tendance. Il m’a approché en me demandant de l’aider à mettre en place un transfert vers les Etats-Unis parce qu’il rêvait de vivre dans ce pays depuis plusieurs années. Il a accepté une baisse de salaire et ne regrette vraiment pas d’être venu. Il est aujourd’hui l’un des cadres de San Jose et c’est un footballeur heureux”, sourit Meary.

Le jeune Français est aussi à l’origine d’un partenariat lancé en 2013 entre la MLS et la fédération française de football afin de faciliter la formation de cadres et d’entraineurs américains. “La formation à la française est considérée comme l’une des meilleures du monde et les dirigeants souhaitent développer des centres de formation dans chacune des franchises de MLS. Nous avons donc mis en place ce partenariat afin de permettre aux techniciens nord-américains de venir à Clairefontaine pour apprendre et échanger avec leurs homologues français. L’objectif est, à moyen et long terme, que la formation des joueurs en Amérique du Nord soit bien plus performante”, ajoute Meary. En effet, avec plus de 25 millions de pratiquants, le football est devenu le sport numéro un chez les moins de 15 ans. “On a tous les ingrédients en main pour faire de la Major League Soccer l’une des cinq meilleures ligues du monde à l’horizon 2025”, conclut Meary.

  • Salut, je me prénommé Nelson footballeur Cameroun évoluant au Cameroun …je sollicite un club professionnel  enfin de démarrer  ma carrière professionnelle …j’ai 18 ans j’evolue en poste de latéral gauche ou avant centre..
    Veuillez agréer mon plus profond respect

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Related