Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

Le foie gras fait son retour dans les assiettes californiennes

En ce début d’année 2015, les Californiens vont pouvoir à nouveau consommer du foie gras. Un juge fédéral américain a annulé l’interdiction de la vente de foie gras en Californie, jugeant cette disposition contraire à la législation commerciale.

Nouvelle péripétie dans le combat judiciaire opposant les défenseurs de la cause animale et les producteurs de foie gras : votée en 2004 puis appliquée à partir du 1er juillet 2012, l’interdiction de vente de foie gras utilisant la technique du gavage a été suspendue par un juge fédéral, ce dernier la jugeant contraire à la législation commerciale.

C’est une victoire pour les producteurs américains et canadiens, combattant cette interdiction qu’ils jugeaient infondée. Leur argument principal, l’anti constitutionnalité de la disposition, a été retenu. En octobre 2014, Michael Tenenbaum, avocat des opposants à la loi, expliquait à France-Amérique les raisons de son action : “Cette interdiction par l’Etat de Californie de vendre un produit issu d’une certaine technique est anticonstitutionnelle. Aucun Etat ne peut dicter à un autre ses méthodes de production entraînant son interdiction à la vente. Ni choisir les ingrédients des produits vendus sur son territoire. C’est la loi fédérale qui fixe les règles, qui peut dire quel produit peut porter l’appellation foie gras et lequel ne le peut pas, selon les ingrédients avec lesquels il est conçu”.

Même si le gavage des oies, donc la production de foie gras, reste interdit, les restaurants vont désormais pouvoir servir du foie gras produit ailleurs qu’en Californie. Ce que déplore l’organisation PETA, une association de défense des animaux, qui a dénoncé dans un communiqué “les cuisiniers qui ont besoin d’une loi pour arrêter de servir l’organe proche de l’explosion d’un oiseau qui a été cruellement gavé de force”.

PETA s’attend à ce que l’Etat californien fasse “probablement appel” ; pour l’heure, le procureur fédéral de Californie Kamala Harris n’a pas donné d’indication quant à la suite de la procédure.

Cette décision de justice va en tout cas satisfaire les producteurs américains et canadiens de foie gras, qui se plaignaient de perdre jusqu’à 15 000 dollars par jour du fait de l’interdiction. Sans compter les producteurs français, qui vont pouvoir investir de nouveau le sol californien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related