Subscribe

Le maire de New York demande une minute de silence pour les victimes de Paris

Le maire de New York Bill de Blasio a demandé mercredi une minute de silence pour les victimes de l’attentat contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo à Paris, en dénonçant une “attaque terroriste abominable” contre la liberté d’expression et la presse.

Cette “attaque terroriste abominable s’attaque au tissu même d’une société libre. C’était une attaque contre ceux qui parlent librement. C’était une attaque contre les médias. C’était une attaque contre la liberté d’expression. C’était une attaque contre les valeurs qui nous sont chères et que nous sommes prêts à défendre”, a déclaré M. de Blasio, au début d’une cérémonie en l’honneur de nouvelles recrues de la police.

Il a souligné que deux policiers figuraient parmi les 12 morts de l’attentat, l’un des plus graves en Europe depuis 20 ans. “Nous avons perdu des héros aujourd’hui”, a ajouté le maire.

“Je demande à tous un moment de silence pour ceux qui sont morts aujourd’hui à Paris”.

Selon ses services, M. de Blasio a téléphoné à son homologue à la mairie de Paris Anne Hidalgo “pour lui présenter ses condoléances et exprimer le soutien sans faille de New York au peuple de Paris”.

La sécurité a été renforcée devant le consulat de France à New York après l’attentat. Deux policiers y sont stationnés depuis mercredi matin, et le filtrage des visiteurs a été resserré, a-t-on appris sur place.

La police de New York a indiqué par ailleurs qu’elle “surveillait de près la situation”.

“Le NYPD (New York Police Department) a un inspecteur stationné à Paris qui s’est coordonné avec le NYPD et nous continuerons à surveiller de près la situation”, a déclaré John Miller, le commissaire adjoint en charge du Renseignement et du contre-terrorisme.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related