Je m'abonne
banner-subscribe-subscription-france-amerique-magazine-40%-off-promo-code-grow

Heureux comme un juif en France

La presse américaine, qu’elle soit conservatrice (Wall Street Journal) ou progressiste (New York Times), proclame régulièrement qu'il est devenu impossible pour les juifs de vivre en France : j’en conclus que ces journaux ne connaissent ni l'histoire de France, ni ce que fut l'antisémitisme. A aucun moment, depuis mille ans qu'il se trouve des juifs en…

Subscribers Only

To be able to access this article,
log in or subscribe to France-Amérique.

  • L’augmentation exponentielle des crimes et agressions antisémites en France ces 20 dernières années est une réalité factuelle qu’on ne saurait minimiser, et va de pair avec l’augmentation des crimes et agressions racistes contre les Blancs–phénomène autrefois marginal devenu phénomène de masse. Cette augmentation des violences racistes et des violences antisémites correspond à l’apparition et à la progression de la mouvance d’extrême droite « indigéniste » ou « décoloniale » au début de ce siècle qui compte parmi ses principales figures médiatiques Houria Bouteldja, Christine Delphy et… Rockaya Diallo (le New York Times et le Washington Post servant de tribune à cette dernière, ces deux « journaux » participent eux-mêmes à la progression de cette nouvelle forme d’extrême droite ).

    En début 2017, en pleine campagne présidentielle, a eu lieu à Paris le meurtre antisémite de Sarah Halimi commis par Kobili Traore, un Malien. L’affaire a été médiatiquement, politiquement et judiciairement étouffée (il y a d’ailleurs un article Wikipedia à ce sujet), comme l’ont été d’autres affaires de crimes racistes commis en France (exemple l’agression et le quadruple viol d’une femme blanche à Evry en 2014). La communauté juive est extrêmement remontée, et à juste titre, contre les autorités et les médias français. L’on peut même dire que l’ensemble des Français attachés aux valeurs républicaines, quelle que soit leur confession ou leur origine, ont de quoi s’alarmer. Les principales mouvances racistes et antisémites (indigènes de la République, CRAN, Egalité et Réconciliation, etc.) bénéficient d’une totale impunité, exactement comme Nation of Islam ou le KKK aux USA. Il existe pourtant en France des lois interdisant l’incitation à la haine raciale et à la haine antisémite, considérée comme un délit, mais elles ne sont en fait pas appliquées. Le dernier président français ayant eu la volonté de les faire appliquer était Jacques Chirac (dissolution du groupuscule suprémaciste Tribu Ka en 2006).

  • Related