Obama volontairement absent de la manifestation parisienne

[button_code]
L’absence de tout représentant du gouvernement américain à la grande manifestation parisienne du 11 janvier a surpris les Français et a été sérieusement mise en cause par les médias américains. On a supposé que cette absence était due à une erreur de la toute nouvelle ambassadrice des Etats-Unis, Jane Hartley, qui n’a jamais été diplomate et qui avait mal apprécié la situation.

En vérité, France-Amérique a appris que celle-ci s’est battue pour qu’Obama vienne ou au moins le Vice-Président, Joe Biden. Il semble donc que l’absence d’Obama et de tout membre de son gouvernement (le ministre de la Justice Eric Holder était à Paris, mais n’a pas défilé) fut un choix délibéré du Président américain. Celui-ci cultive ses bonnes relations avec le monde musulman et a craint que la manifestation parisienne ne tourne à la dénonciation de l’islam. Charlie Hebdo et son humour féroce contre toutes les religions établies n’est pas non plus du goût d’Obama.

Ce que le Président américain n’avait pas vu venir fut le caractère massif, historique du défilé qui, à aucun moment, n’a versé dans l’islamophobie et auquel ont participé bien des musulmans ainsi que le Roi de Jordanie et le Président palestinien de l’OLP. Mais, officiellement, les gouvernements français et américains ont décidé de ne pas en faire un incident diplomatique.

Précédent
Suivant