Education

Le gouverneur du Kentucky dit non au français

Le gouverneur républicain du Kentucky, Matthew Bevin, a réaffirmé son mépris pour l’enseignement de la littérature et de la langue françaises.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
© Scott Olson/Getty Images

« Le but de l’enseignement public et du financement public de l’éducation est d’assurer que les employeurs qui doivent embaucher aient à disposition des personnes compétentes », a-t-il déclaré à l’issue d’une réunion jeudi 26 juillet.

Non content d’avoir réduit les subventions de l’Etat accordées aux universités, il conseille également de favoriser l’enseignement des sciences et technologies, soit des matières « qui forment les citoyens à des savoir-faire et des aptitudes utiles ». « Ceux qui souhaitent étudier la littérature française peuvent le faire – mais ils ne seront pas subventionnés par le contribuable », a-t-il déclaré.

Le consul général de France à Chicago, Guillaume Lacroix, a aussitôt réagi sur Twitter. Il met en avant l’importance de la langue française dans les relations commerciales entre la France et le Kentucky :

couv-cover-france-amerique-magazine-decembre-december-2021-pop-up

Le meilleur de la culture française

Publié dans un format bilingue, en français et en anglais, le magazine France-Amérique s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la culture française et à l’amitié franco-américaine.

Déjà abonné ?