Macron, le vocabulaire d’une génération

En votant en masse pour Emmanuel Macron, les Français des Etats-Unis ont choisi un homme politique qui leur ressemble : entreprenant, dynamique et ouvert sur le monde.

Emmanuel Macron a-t-il reçu un véritable mandat populaire fondé sur sa personnalité et son programme ou a-t-il été élu par défaut ? Les deux probablement. Cette élection aura été une sorte de jeu de massacre : Hamon a éliminé Valls aux primaires, comme Fillon a éliminé Juppé et Sarkozy. Puis Macron a éliminé Fillon avant d’éliminer Le Pen.

Mais on ne peut pas ramener la victoire spectaculaire de Macron au seul rejet de l’autre. Il incarne aussi du neuf et de l’inédit dans notre histoire politique : par son âge mais, plus encore, par son discours ni de droite ni de gauche, à la fois social et libéral. C’est le vocabulaire d’une génération : les Français des Etats-Unis en sont la preuve. Leur soutien massif à Macron dès le premier tour n’est pas un rejet des autres, mais le choix positif d’un homme politique qui leur ressemble : entreprenant, dynamique, ouvert sur le monde, libéré des oripeaux idéologiques.

Cette France qui change ressemble à Emmanuel Macron. Ce qui n’est pas une garantie de succès, car les forces réactionnaires sont puissantes et organisées à l’extrême-gauche et à l’extrême-droite. Macron n’est que président — ce n’est pas le président qui change la société. Espérons au moins qu’il accompagnera les transformations positives de la société française, tandis que ses prédécesseurs s’employaient surtout à les freiner.

Précédent
Suivant

Le meilleur de la culture française

Publié dans un format bilingue, en français et en anglais, le magazine France-Amérique s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la culture française et à l’amitié franco-américaine.

Déjà abonné ?