Je m'abonne

Le succès des programmes bilingues français aux Etats-Unis

Les programmes bilingues sont en plein essor aux Etats-Unis. Avec plus de cent soixante filières bilingues dans trente-quatre Etats, le français est aujourd’hui la deuxième langue étrangère la plus populaire du pays. A New York, une école publique sur dix propose un enseignement bilingue. Dans l’Utah, une école sur cinq est bilingue. Et l’Alaska a inauguré en août ses deux premières classes bilingues français-anglais.

Ces programmes bilingues se développent dans les établissements publics comme les établissements privés et accueillent des élèves de tout niveau, de la maternelle au lycée. Pourquoi un tel succès ? Parce que le bilinguisme apporte de nombreux avantages reconnus par la science : bénéfices cognitifs, meilleurs résultats scolaires, taux de décrochage plus faible, créativité et esprit critique développés, perspective culturelle et ouverture d’esprit.

« De plus en plus d’études sont réalisées sur l’impact du bilinguisme sur le cerveau », explique Fabrice Jaumont, spécialiste du bilinguisme et auteur de l’ouvrage La révolution bilingue : Le futur de l’éducation s’écrit en deux langues. « Ces recherches montrent qu’être bilingue est un avantage pour le développement cognitif, la découverte des autres, l’apprentissage des arts et la réussite aux examens. Sur les tests standardisés en mathématiques, en lecture et en écriture, les résultats des élèves bilingues sont généralement supérieurs à ceux de leurs camarades monolingues. Les parents sont de plus en plus sensibles à ces études et aux avantages qu’elles dessinent pour leurs enfants. »

Le bilinguisme représente aussi un atout professionnel. Un employé bilingue touche en moyenne un salaire cinq à vingt pour cent plus élevé qu’un employé monolingue. Selon un rapport du think tank New American Economy, le nombre d’offres d’emploi qui requièrent de maîtriser au moins deux langues a doublé aux Etats-Unis entre 2010 et 2015. Par ailleurs, le Conseil américain pour l’enseignement des langues étrangères (ACTFL) observe que le français est aujourd’hui la troisième langue étrangère la plus recherchée par les employeurs américains. « Les candidats multilingues sont de plus en plus recherchés sur le marché de l’emploi. Dans notre monde global, être monolingue est devenu un handicap professionnel, culturel et social. »

Le programme bilingue de l’école primaire Mark White — inauguré à Houston, au Texas, en août 2016 — porte déjà ses fruits. Les plus jeunes élèves sont capables de réciter l’alphabet et de compter jusqu’à cent en français. « L’immersion bilingue fait toute la différence », constate une mère d’élève américaine. « Le français sera un atout pour la carrière de notre enfant. »


=> Découvrez la dernière édition de notre French Education Guide, un annuaire détaillé par Etat des programmes bilingues français aux Etats-Unis !

  • Koudos to you for all your efforts. As a French teacher in Ghana, the French Education Guide will help me too, to enrich myself to up to task. Vraiment un grand merci à l’équipe.

  • I was educated in a French-Canadian parish school in West Warwick, Rhode Island, from kindergarten through grade 4, 1954-1959. It was half a day in French, half in English. The French half was taught by sisters who barely spoke English, thus they just taught in French. I really didn’t fell confident in speaking, but I was shy in general. I’d read aloud if asked, and as long as I showed I understood and would follow diections, « Oui, ma soeur, » or « Non, merci, » that was enough. I learned to think in French, that is, understanding without translating it in my head. After grade 4, I still studied French, but it was one period a day through high school. In college I majored in French and went on to teach for 28 years. I learned Spanish and taught that as well at the end of my career. Knowing another language enhances your life in many ways.

  • Related