Je m'abonne

Affaire Benalla : la réaction des médias américains

Accusé d’avoir agressé deux étudiants en marge des manifestations parisiennes du 1er Mai, un collaborateur d’Emmanuel Macron et ancien garde du corps du Parti socialiste a été licencié ce vendredi et placé en garde à vue. Une décision applaudie par la presse américaine.

L’Elysée a tardé à réagir de manière adéquate. Les médias américains s’accordent sur ce point. « M. Benalla a été discipliné par ses supérieurs suite à ses actions du 1er Mai […], mais il a continué de travailler jusqu’à cette semaine », écrit le New York Times. Habillé en civil mais casqué comme un CRS au moment des faits, le chargé de mission auprès du chef de cabinet de l’Elysée a reçu un avertissement et a été suspendu pendant deux semaines. Le Washington Post rappelle pour sa part qu’Alexandre Benalla faisait partie du service d’ordre lors de la cérémonie d’hommage à Simone Veil au Panthéon le 1er juillet dernier. Et le 16 juillet dernier, complète Politico, Alexandre Benalla accompagnait les joueurs de l’Equipe de France de football lors de leur parade sur les Champs-Elysées.

Ce retard à punir un employé connu pour ses excès de violence, écrit le New York Times, a causé la « crise de la présidence la plus sérieuse » depuis l’élection d’Emmanuel Macron il y a un an. « Aucune des réactions prises par le gouvernement ne semble pouvoir calmer la tempête qui enveloppe M. Macron. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related