Je m'abonne

La visite de Macron à Washington vue par les médias américains

Des bises, des accolades et des poignées de main à n’en plus finir : les médias américains ont été marqués par la relation complice entre Emmanuel Macron et Donald Trump.

« Le couple semblait heureux d’être à nouveau ensemble », s’amuse le New York Times, qui décrit la visite du président français à Washington comme la reprise de la « bromance » entre Emmanuel Macron et Donald Trump. Selon le quotidien, leur langage corporel « va au-delà des habituelles poignées de main respectueuses » et montre une relation plus « intime ». Faut-il y voir « une stratégie diplomatique de la part de M. Macron » ou la tentative de Donald Trump de « dominer son invité » ?

Dès la descente de la limousine, le 23 avril, les deux chefs d’Etat se sont étreints avec affection. « Prenez une chambre ! », ironise une journaliste de CNN. Avant d’ajouter : « en réalité, ils l’ont fait : le Bureau Oval ». La complicité se dessine également à travers les éléments de langage utilisés par les deux hommes : Donald Trump évoque une « relation spéciale », une « amitié » et des « objectifs en commun » avec son homologue français.

« Trump et Macron ne peuvent pas arrêter de se toucher », remarque le Washington Post, qui retrace  cette « histoire d’amour » (en français dans le texte). Les nombreuses poignées de main qui ont émaillé les diverses rencontres entre les dirigeants, depuis leurs élections respectives, seraient un « reflet de leur relation ». Leur langage corporel passif agressif, « surenchère de mâles alpha » signifie que, malgré leur bonne relation personnelle, leurs opinions demeurent diamétralement opposées sur les dossiers les plus sensibles.

Cette apparente complicité peut-elle avoir une véritable incidence politique ? Dans le New Yorker, Robin Wright se demande si « Macron ne viendrait pas user de son charme pour que Trump fasse des compromis sur l’Iran ». Elle souligne le changement de discours du chef d’Etat américain. Opposé à tout accord sur le nucléaire iranien, celui-ci a évoqué la possibilité d’un compromis suite à sa rencontre avec le président français. « Pour un homme qui a peu d’amis parmi les dirigeants étrangers — et ignore souvent leurs conseils — Trump a peut-être trouvé en Macron une influence modératrice. »

Tous les médias n’ont pas apprécié l’idylle franco-américaine. Fox News passe en revue les points de désaccord : l’Iran, les tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium, et la lutte contre le réchauffement climatique notamment — des thèmes évoqués par Emmanuel Macron lors de son discours devant le Congrès. Le site Politico livre le même constat : « au-delà des câlins [et] des baisers, Trump a fait peu de concessions à son homologue français ».

  • Pour moi Macron-Trump, cette idylle est très inconvenante pour les relations internationales. Je trouve très déplacée l’attitude de Emmanuel Macron ainsi que de sa femme.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related