Subscribe

Jean Cras, génie de la musique et des Lettres

Jean Cras cumulait les vocations. Officier de marine, compositeur inspiré, il est aussi l’inventeur de la règle Cras. Le pianiste et universitaire Paul-André Bempéchat, affilié à l’université d’Harvard, rend hommage à ce génie dans la première biographie critique du musicien.

Héros de la Grande Guerre décoré à deux reprises, contre-amiral de la marine, compositeur et inventeur cinq fois breveté, Jean Cras (1879-1932) était un être hors-norme. « Il possédait un sens de la musique hors du commun qui lui a valu la même reconnaissance que Fauré, Debussy ou Ravel », explique Paul-André Bempéchat, musicologue averti et auteur de Jean Cras, Polymath of Music and Letters. Réalisée à partir de sa thèse sur les œuvres musicales du musicien, sa correspondance et des articles de journaux d’époque, cette biographie critique dessine en creux le portrait d’un génie tombé injustement dans l’oubli depuis sa mort à Brest, en 1932.

L’ouvrage éveillera la curiosité du musicologue, du scientifique, du marin comme du chaland. Car au-delà de l’intérêt pour la musique ou les lettres, la vie de cet homme « au destin admirable » est une véritable invitation au voyage. Comme ses compositions musicales, nourries d’influences celtiques et de ses excursions maritimes au long cours détaillées dans le livre avec une foule d’anecdotes. Jean Cras s’est d’ailleurs rendu populaire en inventant la célèbre règle-rapporteuse du même nom, la règle Cras, qui permet de naviguer en se guidant par rapport aux étoiles. « Cette règle est encore utilisée aujourd’hui par la marine nationale et l’armée de l’air », souligne l’auteur.

Savant dosage de biographie, d’analyse et de mise en contexte historique, Jean Cras, Polymath of Music and Letters confère à Jean Cras une aura aristocratique, en même temps qu’elle renforce son capital sympathie. « C’était un homme de bien, qui faisait embarquer son piano sur chacun de ses navires de la marine afin de composer sa musique selon une ‘volonté supérieure’», assure l’auteur qui n’hésite pas à comparer sa spiritualité et son courage militaire à celui de Saint-Exupéry dans Terre des hommes. Si « le vrai génie sans cœur est un non-sens », comme l’affirmait Mozart, l’attention particulière que Paul-André Bempéchat a porté à l’humanisme du musicien réhabilite aussi l’âme tendre du maître.

Fruit de 15 ans de labeur, l’ouvrage de Paul-André Bempéchat sert aussi de tremplin à l’auteur pour redémarrer sa carrière de concertiste à succès, « sacrifiée » pendant toutes ces années de recherche afin de faire renaître ce génie. Grâce à lui, le nom et la connaissance de l’œuvre musicale de Jean Cras, « un maître-compositeur de la musique de chambre, de la sonate au quintette, en passant par la symphonie, par l’opéra », ne prennent plus la poussière… « Radio-France diffuse déjà son œuvre à la radio et les compagnies de disque éditent sa musique », se réjouit Paul-André Bempéchat dont l’objectif avec son ouvrage – « donner la plus vaste et la plus juste perspective sur ce grand homme » – est largement atteint, en quelque 559 pages ultra-complètes.

Infos pratiques :

Jean Cras, Polymath of Music and Letters, de Paul-André Bempéchat, aux éditions Ashgate, 2009. 569 p., 89,95 $

Site de l’éditeur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related