fbpx
Je m'abonne

Grâce à Dieu en salles américaines

Une enquête sur le scandale de pédophilie dans l’Eglise en France, le dernier film de François Ozon sort ce vendredi en salles aux Etats-Unis.

Lorsqu’Alexandre (Melvil Poupaud), un père de famille catholique et pratiquant apprend que le prêtre qui a abusé de lui dans sa jeunesse continue d’officier auprès d’enfants, il décide de lancer l’alerte au sein des autorités ecclésiastiques du diocèse de Lyon. Il s’en remet d’abord à l’autorité du cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon (François Marthouret). Mais devant l’inaction des autorités religieuses, il va finalement porter plainte malgré la prescription juridique des faits. Grâce à l’enquête de police, il est rejoint dans son combat par d’autres victimes du prêtre (Denis Ménochet, Swann Arlaud), de plus en plus nombreuses.

Ce film-enquête de François Ozon marque une ruture dans la filmographie du cinéaste, qui s’était illustré jusque-là dans la fiction romanesque (8 femmes, Swimming Pool, Frantz). En donnant chair aux victimes bien réelles d’actes pédophiles commis dans les années 1980 et 1990 par le père Bernard Preynat (qui a reconnu les faits) et à leur combat pour révéler publiquement l’omerta de l’Eglise (le cardinal Barbarin a été reconnu coupable de non-dénonciation d’agressions sexuelles), Ozon place son film dans la lignée de Spotlight (2015), film oscarisé de Tom McCarthy qui racontait la mise au jour, par des journalistes de Boston, d’un immense scandale de pédophilie étouffé par l’Eglise. En hommage, François Ozon a d’ailleurs placé, dans un plan de son propre film, l’affiche de Spotlight sur un mur de commissariat lyonnais.

 

Sortie américaine : 18 octobre 2019
Durée : 1h 17
Réalisateur : François Ozon
Avec : Melvil Poupaud, Denis Ménochet, Swann Arlaud
Distributeur américain : Music Box Films


Article publié dans le numéro d’octobre 2019 de France-Amérique

Related