fbpx
Je m'abonne

Conneaut, le D-Day dans l’Ohio

Chaque année en août, une petite ville de l’Ohio accueille la plus grande reconstitution au monde du débarquement de Normandie. Plus de 2 000 acteurs en arme et en uniforme prendront part à l’événement cette année, du 15 au 17 août.

Sur les rives du Lac Erié, la plage de sable qui borde la petite ville de Conneaut évoque vaguement Omaha Beach. Des obstacles de bois maquillés pour ressembler à du béton ou de l’acier, un bunker, des sacs de sable et quelques filets de camouflage compléteront l’illusion. Une semaine et une armée de 500 bénévoles sont nécessaires pour déguiser de manière convaincante la plage et le parc voisin.

Les allées du parc ont été rebaptisées « Victoria Lane », « Route du Port » et « Route de la Mer ». Les buts du terrain de foot et les tables de pique-nique ont été enlevés pour dresser les tentes de toile kaki du camp allié et ériger les abris des maquisards français. La garnison allemande, quant à elle, est installée sur la pelouse à proximité du parking, entre la « Route de Grandcamp » et la zone réservée aux spectateurs surnommée « Caen ».

© Wayne Heim

Quatre avions, trois péniches de débarquement, quatre véhicule amphibies et près de 600 acteurs prendront part à la reconstitution du D-Day sur « Omaha Beach », samedi 17 août à 15h (heure locale). Parmi les autres batailles, le débarquement des Britanniques (et des commandos français), un affrontement de chars à « Vierville-sur-Mer », l’attaque d’un convoi allemand par le maquis et une escarmouche entre soldats américains et allemands, suivie de la libération d’une ferme normande.

Tout comme en 1944

« C’est la plus importante reconstitution sur le thème de la Deuxième Guerre mondiale aux Etats-Unis », explique Wayne Heim, l’un des organisateurs. « C’est aussi la plus fidèle. » Pendant trois jours, les quelque 2 000 acteurs bénévoles s’engagent à vivre comme en juin 1944 : ils dorment sous la tente, se douchent en plein air, mangent au mess et marchent au pas. Les selfies, les high fives aux copains et les saluts aux spectateurs sont bien sûr interdits.

Qu’il incarne un parachutiste américain, un fantassin allemand, une infirmière ou un résistant, chaque acteur est tenu de respecter un code vestimentaire précis. Tout équipement qui ne correspond pas au contexte historique est proscrit. Pas question d’arborer un casque de la guerre du Vietnam, de tirer avec un (faux) fusil datant de 1945 ou de boire dans une gourde en plastique. La moustache est tolérée, mais la barbe, les coupes de cheveux modernes et les tatouages sont interdits.

Conneaut-d-day-dday-ohio

© Wayne Heim

« Les acteurs sont dans la peau de leur personnage », témoigne Wayne Heim, « ils ne sont pas là pour rigoler ». Ils ne sont pas là non plus pour jouer à la guerre, mais pour entretenir la mémoire des soldats du D-Day. Quelque 150 vétérans de la Deuxième Guerre mondiale assisteront à l’événement et six d’entre eux recevront la Légion d’honneur des mains du consul de France à Chicago. « La reconstitution de batailles n’est qu’une part infime de ce que nous faisons. »


D-Day Conneaut

Du 15 au 17 août 2019
www.ddayohio.us

  • Excellente initiative. Il faut perpétuer le souvenir de ce débarquement qui nous a permis de retrouver notre liberté et notre souveraineté grâce à l’intervention des troupes américaines. Je souhaite un franc succès pour la reconstitution de cet épisode le 17 août.
    Meilleur souvenir des amis de Port Vendrais a notre cher Andrew.

  • I hope to read about this wonderful reenactment in the American press. A wonderful hommage to the bravest generation.

  • My father participated in Operation Dragoon during August 1944 (Southern France), ending the war–May 1945–in southern Germany. His fondest memory of France was of the kind treatment he and his fellow soldiers received from French civilians who possessed little after so many years of occupation but were still willing to share whatever they had with GIs so far from their own families. Regarding the article: while not directly mentioned, the actors–per the D-Day Ohio website–appear to be re-enactors, ie; U.S. civilians who purchase and own the uniforms, vehicles, and firearms used for the display. It is fortunate that the D-Day re-enactment was able to be held this year as pending Federal and State legislation this year along with upcoming elections may make private ownership of the very firearms used in that event illegal and eliminate the possibility of any similar displays in the future… Hopefully Conneaut will still be able to hold their event in future years.

  • Les Français avec des bérets… On en est encore à ce genre de stéréotypes en 2019. So sad. Quoi qu’il en soit, la propagande se porte à merveille, des deux côtés de l’Atlantique ! La propagande et la manipulation ne connaissent pas la crise.

  • Hey, I’m one of the Maquisards. I take this personally! We are trying to research and fit the “generic” look of a rural Norman resistance fighter during May-June of 1944. I’m sorry if this doesn’t seem completely right to you from one picture in this article, but the majority of us maintain a proper French look of 1944. We don’t all portray the Parisian Resistance appearance.

  • Related