Je m'abonne

Kicking + Screening : le foot se fait une toile à New York

Célébration du ballon rond sur grand écran, le festival Kicking + Screening sera de retour du 6 au 9 juin prochains avec quatre films internationaux dont une production française. La fondatrice américaine du festival, Rachel Markus, explique comment elle est parvenue à combiner « soccer » et cinéma.

France-Amérique : Comment est né le festival Kicking + Screening ?

Rachel Markus : J’ai beaucoup voyagé dans le cadre de mes études en politique internationale. Du Mexique au Yémen, en passant par l’Angleterre et le Costa Rica, j’ai réalisé que le football était une langue universelle. En 2008, lors d’un voyage à New York, j’ai fait la connaissance de Greg Lalas. Son frère aîné, Alexi Lalas, était défenseur de l’équipe nationale américaine de football pendant la Coupe du monde en 1994. Je lui ai présenté mon projet et il a adoré. Le 14 juillet 2009, nous ouvrions le festival avec l’un de mes films préférés : le documentaire Les Yeux dans les Bleus sur l’équipe de France de 1998. Nous avons fait salle comble !

Comment allier sport et cinéma dans le cadre d’un festival ?

A l’écran, le football n’est qu’un thème. Kicking + Screening reflète la passion des spectateurs pour les beaux matchs et les histoires humaines inspirantes : l’émergence de jeunes joueurs et les espoirs qu’ils incarnent, la ferveur d’une ville ou d’un village qui vibre à l’unisson dans les tribunes, la fierté d’accompagner son équipe en Coupe du monde… Je me trouvais à Marseille en 1998 lorsque la France a battu le Brésil en final de la Coupe du monde. Une énergie inoubliable a submergé l’ensemble du pays, uni dans la victoire.

Comment le festival Kicking + Screening reflète-t-il le caractère universel du sport ?

En 2009, les retombées de la première édition new-yorkaise du festival ont été si positives que nous avons souhaité faire voyager les projections. Kicking + Screening s’est exporté à Copenhague en 2014, puis à Prague et à Abu Dhabi l’année suivante. Il nous tient à cœur de présenter des films de toute nationalité. Cette année nous avons des films islandais, allemands, américains et français.

Parlez-nous de la programmation de cette année.

Les Bleus : Une autre histoire de France, le documentaire des Français David Dietz, Sonia Dauger et Pascal Blanchard, peint un portrait en creux de la France à travers son équipe nationale entre 1996 et 2016, « vingt années de grâce, de désunion et d’espoirs retrouvés ». Dans Celtic Soul de Michael McNamara le comédien canadien Jay Baruchel explore ses racines celtes lors d’un voyage sportif entre l’Irlande, le Pays de Galles et l’Ecosse. Le documentariste islandais Sævar Guðmundsson suit la sélection, la préparation et la qualification de son équipe nationale lors de l’Euro 2016 dans Inside a Volcano: The Rise of Icelandic Football. Avec 329 000 citoyens, l’Islande était le plus petit pays jamais qualifié pour la compétition. Dans la comédie The 90-Minute War, enfin, l’Israélien Eyal Halfon organise le match de foot qui réglera « une bonne fois pour toutes » la guerre entre Israéliens et Palestiniens !

Kicking + Screening
Du 6 au 9 juin 2017
Scandinavia House, New York
www.kickingandscreening.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related