Perspectives

La France, terre de sports

Les Français, dont l’autodénigrement est l’une des activités préférées, n’en ont pas toujours conscience, mais leur pays est une des plus grandes nations sportives au monde. Et de longue date.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
© Pierre-Paul Pariseau

Il est régulièrement rappelé qu’un Français, le baron Pierre de Coubertin, a été le grand artisan de la résurrection, au tournant du XXe siècle, des Jeux olympiques inventés par les Grecs anciens et dont la prochaine édition, justement, aura lieu à Paris du 26 juillet au 11 août 2024. C’est d’ailleurs pour cette raison que le français est, avec l’anglais, la langue officielle des JO.

Alors que le mondial de football 2022 se tiendra au Qatar en novembre-décembre, on a un peu oublié que c’est à un autre Français que l’on doit cet événement sportif. Président de la Fédération internationale de football association pendant trente-trois ans, de 1921 à 1954, Jules Rimet fut en effet l’initiateur de la première édition de la Coupe du monde, en Uruguay, en 1930. Pour lui rendre hommage, le trophée de la compétition – une statuette en or réalisée par le sculpteur français Abel Lafleur – a été rebaptisé « coupe Jules-Rimet » en 1946. (Il sera remplacé en 1974 par le trophée que l’on connaît aujourd’hui, conçu par un artiste italien.)

Les Français n’en ont pas conscience, mais leur pays est une des plus grandes nations sportives au monde. Une étude menée par le site anglais Money. co.uk place le pays de Kylian Mbappé et de Teddy Riner au troisième rang des pays les plus performants dans le sport de haut niveau (en comparant leurs résultats dans un certains nombres de compétitions mondiales) après les Etats-Unis et l’Allemagne. Basé sur les résultats dans quelque 80 sports, le classement de GreatestSportingNation.com situe, lui, la France en quatrième position derrière les Etats-Unis, le Canada et l’Italie.

La France, nation du ballon ovale et du ballon rond

Les résultats de compétitions récentes confirment que ces classements ne sont en rien des abstractions. Pour la première fois de son histoire, la France, qui a gagné ses dix derniers matchs de rugby, dont les cinq confrontations du Tournoi des Six Nations 2022, est en tête du classement des pays du ballon ovale. Personne n’a oublié par ailleurs qu’elle est championne du monde de football, un titre remporté en Russie en 2018 et qu’elle remettra en jeu à Doha à la fin de cette année.

Comme on l’a vu aux derniers championnats du monde qui se sont déroulés en juillet dernier dans l’Oregon, les Français ne brillent pas sur les pistes d’athlétisme. Leurs résultats sont mitigés dans d’autres sports phares tels la natation et le cyclisme. Mais ils obtiennent d’excellents résultats dans des disciplines plus confidentielles comme le judo, le canoë-kayak et le ski de fond. Et plus encore en escrime. Leur point fort reste cependant les jeux de balle. Et ceci chez les femmes comme chez les hommes. Outre le football et le rugby, les Français excellent en handball, en basket et en volley-ball. Tout récemment encore, le 24 juillet, les hommes ont brillé dans ce dernier sport en remportant – au détriment des Américains – la Ligue des nations.

france-sports-sport-tennis-roland-garros-french-open
© Pierre-Paul Pariseau

 

La France accueille aussi quelques-uns des plus grands événements sportifs mondiaux. Avec l’U.S. Open à New York, Wimbledon à Londres et l’Open d’Australie à Melbourne, Roland-Garros est l’un des quatre tournois majeurs du circuit international de tennis. Chaque année, il précède de quelques semaines le Tour de France de cyclisme qui fait partie, avec les Jeux olympiques d’été, la Coupe du monde de football et les 24 Heures du Mans, des manifestations sportives les plus médiatisées au monde.

Les inventeurs du tennis... et de la pétanque !

Si l’on remonte le temps, on découvre que la contribution de la France aux sports modernes a été beaucoup plus importante qu’on l’imagine. Ainsi l’ancêtre du tennis est-il très probablement le jeu de paume pratiqué par les moines français au Moyen Age. Les Anglais, qui adopteront le jeu vers le XVe siècle, le rebaptiseront en lui donnant ce nom qui n’est rien d’autre que la déformation phonétique de « Tenez ! », interjection adressée à l’adversaire au moment de servir.

Comme le rugby et le football américain, le soccer dérive d’un ancien jeu de plein air pratiqué en Bretagne et en Normandie depuis le Moyen Age, la soule. Dans ce jeu, qui connaissait de nombreuses variantes, le principe était de déposer une balle, qui pouvait être une petite boule de bois ou une vessie de porc remplie de paille, dans un trou, un arbre ou tout autre lieu distinctif. Pour être un peu plus complet sur le sujet, on signalera que c’est aussi en France que sont nés le cyclisme, le sport automobile, l’escrime sportive, sans oublier la pétanque…

Comme le soulignait récemment le journaliste-écrivain Simon Kuper dans Le Monde, les Britanniques de l’époque victorienne ont mis au point la plupart des sports de l’ère moderne, « mais ils ne voyaient pas l’intérêt d’affronter des étrangers […]. C’est l’apanage des bourgeois parisiens d’organiser les premières compétitions internationales. » Le comédien Peter Ustinov, qui ne manquait pas d’esprit, c’est le moins que l’on puisse dire, présentait l’affaire à sa façon : « Si les Britanniques ont inventé beaucoup de sports, c’est que, dès qu’ils se sentent dépassés dans l’un d’eux par une nation étrangère, ils en inventent un autre ! »

 

Article publié dans le numéro d’octobre 2022 de France-Amérique. S’abonner au magazine.

couv-cover-france-amerique-magazine-decembre-december-2022-pop-up

Le meilleur de la culture française

Publié dans un format bilingue, en français et en anglais, le magazine France-Amérique s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la culture française et à l’amitié franco-américaine.

Déjà abonné ?